LE MOT DU MAIRE

Chères Breilloises, chers Breillois.

Le nouveau conseil proche pour la première fois de la parité hommes / femme a trouvé son rythme de croisière et je remercie vivement les conseillers pour leur assiduité et leur intérêt aux différentes réunions de conseil ou de commissions. La pugnacité va être nécessaire avec l’état qui est en train de nous apprendre comment faire plus avec moins. Sur la première moitié de ce mandat l’état versera 30 % de dotations en moins aux communes. Une attention particulière sera de mise lors de l’établissement des prochains budgets.
Ce mandat va être un tournant dans la vie de nos petites collectivités. En effet dès l’an prochain aux prochaines élections départementales notre canton par la volonté de l’état va se fondre dans le canton de Longué.

Ce premier changement est certainement la première étape du regroupement des collectivités pour promouvoir des mutualisations génératrices d’économie.
L’entrée en matière pour ce nouveau conseil fut pour l’organisation des nouveaux rythmes scolaires et l’aménagement des Temps d’Activité Périscolaires (TAP). Sujet parfois délicat pour les parents mais qui est rentré assez facilement dans les mœurs. Pour notre petite collectivité, cela a nécessité un poste supplémentaire en la personne de Brigitte FONTAINE.
Pour la garderie les Temps d’Activités Périscolaire (TAP) et le restaurant scolaire qui est depuis la rentrée proposée le mercredi.
La Breille-les-Pins considérée en zone défavorisée reçoit 90,00€ de subvention par élève pour la mise en place de ces nouveaux rythmes.
Même si le budget école est un des plus important, il concerne 42 familles avec un effectif  de 68 enfants scolarisés. La capacité maximale d’accueil de l’école est de 80 enfants.

Je souhaite remercier la communauté d’agglo qui par la pose d’un variateur sur le système d’adduction d’eau potable a supprimé les surpressions à l’origine des coupures et autres désagréments.
Dans le même registre les micro-coupures électriques ont aussi bien diminué après l’installation des 2 transformateurs et l’élagage des lignes électriques.
Suite aux nombreuses plaintes ERDF avait fini par prendre en compte l’état de notre réseau.
Récemment un renforcement du réseau ERDF vient d’être réalisé venant du réseau électrique de Vernantes jusqu’à la station de pompage d’eau potable du chemin de Vrai. Ce nouveau raccordement fait suite à celui venant de Brain-sur-Allonnes via les Loges.
Ces trois raccordements devrait théoriquement pallier ou permettre à notre village d’être réalimenté plus rapidement lors des pannes ou des ruptures de réseau suite à une tempête.

Au cours du précédent mandat seul 2 bulletins furent édités.
Les efforts se sont portés sur le site interne
www labreillelespins.com. Ce mode de communication a envahi et parfois submergé la vie courante et pas seulement des plus jeunes générations. Le faible coût de mise en place ; la rapidité des mises à jours. Et la fréquentation de notre site nous conforte dans ce choix.
Je rappelle que le haut débit à la Breille-les-Pins est possible grâce aux connexions satellites mais surtout grâce à la connexion WIMAX dont nous a pourvue le Conseil Général à partir du pylône de téléphonie mobile.

Je ne vous parle que de dépenses mais coté recette en dehors des dotations de l’état qui elles vont diminuer. La Breille-les-Pins va commencer à profiter de l’exploitation de la forêt communale. Des parcelles arrivent à maturité au bon moment. Ainsi la première adjudication comme coupe blanche rapporte à la commune 65 264,00€, somme versée au budget 2014 et 2015.
Les recettes sont aussi variées et proviennent du patrimoine communal; l’hôtel restaurant l'Orée des Bois, merci à Eric et Sabine BICHON; le camping (société ASARELA) et les logements communaux mais aussi les recettes de la pêche en augmentation en 2014.
Celles des locations de la salle où nous sommes ce soir qui ont pris un bon rythme mais qui ne suffisent pas à amortir les coûts de fonctionnement.

Et une question peut être posée : devons nous tout faire pour augmenter les recettes à la manière d’une entreprise privée ? Pour palier au désengagement de l’état. Jusqu’à maintenant les élus ont comme logique l’apport de services et équipements à la population. Services qui ont souvent du mal à s’amortir. Il sera quasi impossible de proposer de nouveaux services, et, pour maintenir ceux existant une autre logique doit être envisagée. Les équilibres à mettre en place seront le challenge de ce nouveau conseil municipal.
Challenge à entreprendre avec audace et optimisme.

Je vous souhaite à tous une bonne nouvelle année.

Florian STEPHAN

 

 

   

 

   

 

 

     

maj 8jan2015

www.LaBreilleLesPins.com

mairie.labreille-les-pins@wanadoo.fr